La main dans le sac [PV Karya] [Terminé]





 

Partagez | 
 

 La main dans le sac [PV Karya] [Terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: La main dans le sac [PV Karya] [Terminé]   Jeu 30 Avr - 22:28

« Quartiers libres »

Incroyable, mais vrai, Desiara était une ville désertique éloignée de la mer, mais qu'un immense fleuve permettait de rallier pourvu que vous ayez un bateau à votre disposition. L'équipage du Mr 0 avait entendu parler de cette cité exotique et l'idée de s'y arrêter avait plu à la majorité. On accosta à bon port, arrima les amarres et répéta les consignes avant de déplier la passerelle, laissant tout un chacun vaquer à ses occupations habituelles. La moitié des marins avaient quartiers libres les deux premiers jours, puis revenaient au bateau échanger leur place avec leurs camarades restés sur place pour assurer la sécurité du bâtiment. Pas question de laisser le Mr 0 sans surveillance, le navire ayant mit son drapeau en berne pour éviter d'attirer l'attention et payé sa dime suffisamment chère pour qu'on ne leur pose aucune question. Le Capitaine restait toujours à bord les premières vingt-quatre heures, mettant à jour ses cartes et le tracé des directions qu'ils avaient prises pour finir d'arriver jusqu'à bon port. Elle en profitait également pour faire les comptes et préparer leurs prochains voyages, inspectait son bâtiment de fond en comble et faisait le point avec le cuisinier concernant les ressources dont ils disposaient et ce dont il aurait besoin en fonction d'un temps de trajet allant de quelques jours à quelques semaines. Cette terre d'Erébion semblait aussi riche que fertile et étendue, il leur faudrait au moins une demi année pour en faire le tour. Et encore... Pendant ce temps-là, les matelots assuraient leurs rondes de garde sur le pont, surveillant les alentours par excès de prudence. Sait-on jamais après tout ? Mais leurs regards, irrémédiablement, revenaient se poser sur la cité qui s'étendait devant leurs yeux fatigués et brillants pourtant d'une lueur d'envie. Vivement que ce soit leur tour d'aller la visiter.


Dernière édition par Faren Delem le Lun 25 Mai - 15:10, édité 1 fois
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Modérateur

Feuille de personnage
Faction: Aucune
Age:
Attributs:
AttributsComMagieEruPrésDiscré°EveilAdaptSocial
Stats
MessageSujet: Re: La main dans le sac [PV Karya] [Terminé]   Mar 5 Mai - 15:18

Le port de Desiara. Voilà un endroit peu commun que Karya aimait arpentée. Elle scrutait les gens avec envie. Qu'allait bien pouvoir leur dérobée, ou leurs faire.

Elle s'assit sur une caisse qui trainait sur le port depuis des mois et observa. Elle vit plusieurs bateaux de pêcheur lever l'ancre, ils s'en retournaient surement vers leur terres. Karya sourit et s'imagina voguer sur les vagues tel un pirate. Elle s'était déjà retrouver sur un bateau, mais elle n'avait jamais levée l'ancre. Elle aimerait tant être pirate ...

Elle soupira. Pour le moment elle ne pouvait que les regarder de loin. Il était rare que les pêcheurs acceptent les femmes sur leurs bateaux, et les bateaux en partance vers les iles coutaient cher et était très sécurisée.

Elle se renfrogna sur elle même, puis, elle aperçut un bateau qu'elle n'avait jamais vue au par avant. Grand et bien bâti il donnait de la poudre aux yeux.

Karya sourit. Elle s'était enfin trouvait une occupation pour la journée.

Elle se leva et gambada jusque au bateau. Elle y aperçut des marins faisant le guet, mais ils semblaient regarder ailleurs. Elle sourit, et se faufila entre leur jambes s'en qu'ils ne s'en aperçoivent.

Elle se faufila donc sur le bateau, un sourire malicieux sur les lèvres. Alors qu'elle explorait le pont, elle vit ce qui lui semblait être la cabine du capitaine. Elle chercha du regard. Ne le trouvant pas, elle se dit qu'il avait mit pieds à terre ou qu'il inspectait son bateau. Elle entra alors dans la cabine. Cette dernière était vide, ce qui fit plaisir à la jeune humaine. Elle fouilla, mais ne trouva rien de bien intéressant. Ce qui la choqua le plus c'est l'odeur. Une odeur féminine. Le capitaine voguerais t-il avec sa femme ? Si c'était le cas peut être voudrait-il bien prendre la jeune humaine sous son elle et lui apprendre le métier. Même si elle ne devenait pas pirate elle pourrait au moins découvrir les joies de la mer.

Alors qu'elle rêvait, elle entendit un bruit. De peur que le capitaine la surprenne, elle se cacha comme elle put dans un recoin sombre de la cabine. Peut être n'était ce que son imagination, mais il valait mieux pour elle d'être prudent si elle voulait partir en mer avec lui. Elle arrêta de respirer, écoutant, cherchant le moindre indice pour pouvoir sortir de sa cachette.
avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 30/03/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: La main dans le sac [PV Karya] [Terminé]   Mar 5 Mai - 15:47

« Intrusion »

La jeunesse ignore à quel point le monde est dangereux et sans pitié. Sur tout navire qui se respecte -et même ceux qui ne se respectent pas- tout intrus était livré aux gardes du port où il faisait escale, ou alors jeté à la mer sans aucun ménagement, livré aux profondeurs abyssales et aux éventuels créatures marines appréciant la chair fraiche se débattant pour rester à la surface. Les gardes du Mr 0 n'étaient pas stupides et ne manquaient pas de capacités d'observation, mais la vie à bord pouvait fatiguer n'importe quel matelot, surtout après une aussi longue traversée que celle d'un océan tout entier. Imaginez-vous traverser la moitié du globe et ne pas être fatigué ? Impensable et c'est pourquoi les hommes ne pouvaient s'empêcher de fixer à intervalles plus ou moins réguliers le port et la ville de Desiara qui s'étendaient au-delà du bateau, avec le désert à perte de vue à l'horizon. C'est ainsi qu'une adolescente particulièrement habile se faufila dans leur dos, pendant qu'ils regardaient tous au même endroit, ayant même l'audace d'aller jusqu'à la cabine du capitaine qui ne s'y trouvait heureusement pas. En tout cas pour le moment, car passé son inspection de routine et une longue discussion avec le cuisinier -oui ils allaient faire un plus gros stock de viande séchée et d'eau potable, non il n'y aurait pas davantage de rhum en stock- le capitaine s'en retourna à sa cabine qu'elle trouva déverrouillée. Étrange, alors que Faren prenait toujours soin de fermer cette porte à clef pour s'assurer qu'aucun de ses hommes ne soit tenté d'y entrer, même si en vérité cela n'arrivait jamais, il suffisait d'une fois. Verrouiller une porte était une manière dissuasive de faire comprendre que l'accès n'était pas libre, hors là... Sa main se porta immédiatement à la garde de son épée qu'elle empoigna fermement, dégainant en silence avant de pousser lentement le battant de la porte, l'ouvrant en grand pour s'assurer que personne n'attende derrière. Ca sentait presque le piège. Personne en vue, son bureau semblait en ordre tout comme le reste de sa cabine. Lentement elle s'avança, l'épée à la main, le talon de ses bottes résonnant sur le bois du plancher, puis plus étouffé sur le tapis qui ornait le sol autour du bureau de bois.

- Qui est là ?

Sa voix, qu'on devinait féminine, n'en demeurait pas moins dure et glaciale, presque rauque, tandis que le regard de Faren balayait la pièce, sa main resserrant sa prise sur le manche de son épée. Qui donc était là ? Un assassin ? Un espion ? Un traitre ? En tout cas il allait vite regretter de s'être introduit dans ses quartiers et déjà le Capitaine réfléchissait au sort qu'il pourrait faire subir à ce misérable. D'abord il faudrait qu'il parle et donne les vraies raisons de sa présence ici. Ensuite selon la gravité de son acte, il pourrait avoir droit à être envoyé par le fond ou bien découpé et jeté en pâture aux pourceaux. Cruel châtiment il est vrai, mais il fallait savoir se montrer dissuasif tout en s'assurant que personne ne sache jamais qu'il était mort ici.

- Sortez si vous l'osez, que je n'ai pas à vous frapper dans le dos quand vous tenterez de fuir, lâche que vous êtes.

Spoiler:
 
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Modérateur

Feuille de personnage
Faction: Aucune
Age:
Attributs:
AttributsComMagieEruPrésDiscré°EveilAdaptSocial
Stats
MessageSujet: Re: La main dans le sac [PV Karya] [Terminé]   Jeu 14 Mai - 12:52

Karya souriait, cachée dans un recoin sombre mais pourtant visible. Elle aimait jouer avec le feu, bien que là, pour le coup, elle aimerait bien ne pas se faire prendre. Des bruit de pas retentir, elle calma sa respiration, souriant toujours. Puis soudain, une voix. Une femme ? Elle suffoqua presque, mais resta silencieuse et discrète.

- Qui est là ?
 Sortez si vous l'osez, que je n'ai pas à vous frapper dans le dos quand vous tenterez de fuir, lâche que vous êtes.


- S'est pas moiiiiiiiiiiiii ! J'étais pas làààààààààààààààààààà !

Karya rigola comme une folle, un rire presque effrayant, mais avant que la femme ne puisse deviner d'ou cela venez, elle sauta, en un jolie saut périlleux et attira les deux pieds sur le bureau en bois, face à la femme qui la cherchait.

- Et toi ? Qui es tu donc ?

Karya vit que la jeune femme face à elle n'avait rien d'une femme ordinaire. Elle comprit assez vite, que ce bateau n'appartenait pas à n'importe qui. Elle ressemblait en tout point à un capitaine, mais de façon très féminine...

Elle sauta de nouveau, et s'accrocha au dessus du lustre. Le faisant à peine bouger. Elle était gracieuse, délicate et souple. Elle avait bien comprit que c'était le capitaine de ce bateau. Et si elle voulait y avoir sa place, il lui faudrait montrer son agilité et sa discrétion.

Elle passa la tête sous le lustre et regarda la jeune femme encore un peu sous le choc d'avoir vue une gamine surgir de nul part et lui parler sur ce ton.

- Ben alors, vous n'avez jamais vue une enfant ?!

Sur ces paroles, elle sauta derrière la femme, et sortit à toute jambe. Elle grimpa sur le mat à toute vitesse, en riant et du haut du bateau, elle hurla :


- Hey! Vous ne m'avez pas vue passer ? Je suis la souris, et vous le chat ! Qu'attendez vous pour m'attraper ?

Elle riat comme une folle, le vent soufflait dans ces cheveux et elle se sentait heureuse. Le temps que l'un d'entre eux arrive à bouger son gros popotin elle avait du temps. Elle vérifia qu'elle était seul et qu'il n'y avait pas de guetteur. Même si cela lui aurait semblait étrange, on ne sait jamais. Elle le va la tête et aperçut une vague forme bouger. S'il y avait un guetteur, elle était dans de beau draps. Dans le doute, elle se faufila dans les cordages par lesquelles elle était montée de façon à ce que le guetteur toujours posté, ne puisse pas la toucher sans bouger de la ou il était.

Elle regarda vers le bas, et elle vit plusieurs hommes monter dans les cordages. Elle commença à s'inquiéter.

- Nan mais c'est bon, je rigolais ! C'était juste une blaaaaaaague !

Elle se sentait en danger, mais il fallait qu'elle se ressaisisse. Elle souria alors et tandis qu'ils montaient dans les cordages, elle se dirigea vers un cordage ou personne ne montait et descendit le plus vite possible. Une fois à hauteur pour sauter, elle lâcha tout. Elle se retrouva nez à nez avec d'autre membres de l'équipage. Elle était encerclé, elle avait était trop lente. Elle sauta sur le bord du bateau et couru le long, jusqu'à ce qu'elle puisse sauter derrière une des hommes qui la poursuivait. Elle sourit, mais trébucha ...


avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 30/03/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: La main dans le sac [PV Karya] [Terminé]   Jeu 14 Mai - 14:29

« Capture »

Le Capitaine s'était attendu à bien des choses, mais certainement pas à ce qui suivit. Une voix d'enfant, féminine et aiguë, résonna dans l'air, suivit de près par un éclat de rire à vous faire douter de la raison de son propriétaire. Tel un diable bondissant hors de sa boite, une jeune fille effectua un saut périlleux pour atterrir sur son bureau, faisant instinctivement reculer d'un pas Faren qui dégaina son épée, la suivant du regard alors qu'elle bondissait de nouveau comme un petit singe sur le lustre de la cabine, s'y accrochant pour y grimper avec une agilité qui ressemblait à celle de Raynor. Allons bon, était-ce une acrobate ou une petite voleuse ? La femme fronça les sourcils dans son étonnement, réfléchissant rapidement à la situation. Pourtant l'enfant semblait ne pas l'entendre de cette oreille et commença à prendre la fuite dans une nouvelle pirouette, se retrouvant avec un Capitaine pirate sur ses talons qui la poursuivit rapidement. Des matelots croisèrent son chemin et elle leur désigna la silhouette qui déboulait déjà hors du couloir donnant sur l'extérieur. Des ordres furent criés, des bruits de pas résonnèrent alors qu'on remontait déjà la passerelle donnant sur le port, interdisant ainsi l'accès au bateau où se jouait une scène des plus singulières. Sitôt dehors, Faren leva les yeux sur cette gamine qui venait de grimper -avec une certaine rapidité il fallait le reconnaitre- en haut du mât, puis prenait déjà la fuite dans l'autre sens. Elle rengaina son épée et observa les mouvements de tout un chacun, prévoyant par avance les déplacements potentiels de cette enfant qui faisait tourner en bourrique ses matelots. Un soupir lui échappa et elle se dirigea furtivement vers une partie du pont, laissant ses hommes tenter d'attraper l'enfant qui s'échappa de nouveau, aussi habile qu'un chat... jusqu'à-ce que son pied de la trahisse et que Faren fonde sur elle, l'empoignant par le bras avec force sans aucune retenue.

- Blague ou part petite, tu t'es mis dans de sales draps.

Lâcha le Capitaine en serrant davantage sa poigne sur le bras de l'enfant, suffisamment pour lui faire mal, alors que ses matelots approchaient, menaçants. Faren leva les yeux sur eux, mécontente, la voix toujours aussi dure que lorsqu'elle s'était adressé à l'intruse.

- C'est comme ça que vous surveillez le bateau ? Cette gamine a réussi à se faufiler jusqu'à ma cabine sans que personne ne remarque quoi que ce soit ! Si ça avait été une assassin ou un espion, nos ennemis auraient eu un coup d'avance.

On amena une corde pour la ligoter solidement, l'emmenant à l'intérieur pour la faire assoir de force sur le sol de la cale, là où personne ne pourrait la voir ni l'entendre, en-dehors de l'équipage à bord.

Spoiler:
 

A l'exception de ceux chargés de monter la garde, tous les autres membres d'équipage se trouvaient là, faisant cercle autour du Capitaine qui avait l'air plus que maussade. Elle portait sa tenue habituelle, un pantalon de cuir surmonté d'un haut en tissu bordeau, ainsi que des bottes confortables qui en avaient vu, une épée à son côté, une dague à la ceinture. Pas de collier ni de bijou, rien qu'un cache-oeil noir sur son œil droit et le début d'une cicatrice qui partait de sa clavicule gauche pour descendre sous ses vêtements, ancienne et semblant relativement profonde. Ainsi se retrouvait prisonnière la petite jeune fille, ligotée de telle manière que seule une lame pourrait l'en défaire. Faren se planta devant l'adolescente, la fixant de son unique œil rescapé, le regard glacial.

- Qui es-tu et que venais-tu faire sur mon bâtiment ?
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Modérateur

Feuille de personnage
Faction: Aucune
Age:
Attributs:
AttributsComMagieEruPrésDiscré°EveilAdaptSocial
Stats
MessageSujet: Re: La main dans le sac [PV Karya] [Terminé]   Sam 23 Mai - 12:41

Karya soupira lorsque son pied la trahi. Elle savait qu'elle n'aurait pas le temps de se retourner, ou de faire quoique se soit. Elle se laissa alors tomber totalement au sol. Puis une main l'agrippa fermement, sans pour autant la blesser. Mais elle sentait bien la force. Elle leva la tête et aperçut la femme qu'elle avait croisée dans la cabine du capitaine. Elle était désormais sur que c'était le capitaine.

- Blague ou pas petite, tu t'es mis dans de sales draps.

Elle sentit la main se resserrer autour de son bras, ce qui l'a fit souffrir légèrement. Elle vit les matelots, en colère s'approcher, et elle prit crainte. Ce n'est pas comme ça qu'elle se ferrait enrôler dans un bateau ...

Elle vit la femme lever les yeux vers son équipage, d'un air sévère et elle parla d'une voix dur et froide
.


- C'est comme ça que vous surveillez le bateau ? Cette gamine a réussi à se faufiler jusqu'à ma cabine sans que personne ne remarque quoi que ce soit ! Si ça avait été un assassin ou un espion, nos ennemis auraient eu un coup d'avance.


Karya souri sadiquement. Elle ne serait pas la seul à prendre une remontrance. Elle était déçu que la partie se soit finit si tôt et qu'on passe déjà on stade supérieur. Mais quoiqu'il arrive elle n'y aurait pas échappée...

Elle vit un homme apporter une corde, avec laquelle on l'attacha solidement, presque un peu trop fort pour son jeune corps encore fragile.  On l'a traina à l'intérieur, surement pour être à l'abri des regards, et l'a fit s'assoir de force sur le sol.
Elle regarda autour d'elle, cherchant une issu quelconque, qu'elle ne trouva pas. Tout l'équipage, ou presque, se trouvait la, l'observant comme un chien apportant la gale.

La femme avait l'air de mauvaise humeur. Karya perdit son sourire en la regardant. Elle l'a trouvée très belle, et même sous ses airs maussades, elle semblait avoir quelque chose au fond d'elle, qui faisait d'elle une personne avec des sentiments fort. Du moins, Karya le voyait comme ça.

Elle s'attarda longuement sur la tenue de cette femme aux longs cheveux châtain ... Puis la femme la fixa, un regard à vous donner des frissons, un regard froid, sans émotions aucune. Karya déglutit difficilement.



- Qui es-tu et que venais-tu faire sur mon bâtiment ?


Karya se mit à sourire. Elle releva la tête pour la regarder droit dans les yeux, chose à ne pas faire lorsqu'on a une personne comme cela devant soi, mais Karya s'en fichait, personne ne l'attendait au dehors du bateau ..


- Qui suis je ... Si je vous dis personne, vous penserez que je me fiche de vous... Alors autant dire que je suis Karya, petit humaine sans famille, qui vagabonde par ci par la, pour vivre.


Karya perdit son sourire lentement, baissa la tête et s'affaissa sur elle même avant de reprendre.


- Certes une simple enfant de la faction Fëanturi, mais une enfant. Les rues sont ma maison, les gens qui y marche des intrus pouvant me nourrir.  Je vagabonde sans que personne ne me voie sans que je le veuille. Je suis l'ombre du marcheur, loin de sa demeure. Je n'ai jamais tuée, mais si m'a vit été en danger, je pense que je saurais me défendre, mais la mort ne m'intéresse pas, elle n'apporte rien de bon...


Puis Karya se tut, elle ne comprenait pas pourquoi elle racontait tout ça ! Elle secoua la tête.


-Enfin bref ! Je suis désolée, je ne voulais pas causer d'ennuis à vos matelots, ni même à vous d'ailleurs ! Mais j'aime beaucoup les bateaux et surtout j'aime m'amuser.. Et puis je n'ai rien volée, ni touchée promis !


Elle sourit légèrement, comme une enfant. Regarda l'équipage du bateau avec un air de regret, puis baissa la tête de nouveau..
avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 30/03/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: La main dans le sac [PV Karya] [Terminé]   Sam 23 Mai - 13:11

« Interrogatoire »

Faren ordonna qu'on descende la jeune fille dans l'une des cales du bateau, puis posa ses questions, écoutant les réponses qui ne semblèrent pas vraiment lui apporter de satisfaction. Bien sûr elle venait d'apprendre que cette adolescente n'avait ni famille ni proche pour s'occuper d'elle, apparemment encore une enfant des rues comme certains membres de son équipage avaient pu l'être... Mais les excuses n'empêchèrent pas certains de grogner de mécontentement, tout comme leur Capitaine ne souriait pas, gardant les bras croisés à l'observer avec attention.

- Tu parles trop.

Lâcha la pirate avant de décroiser les bras, s'avançant vers la dénommée Karya, tirant une dague de son côté pour tendre la pointe vers le visage de la jeune fille. Son unique œil vert vint se fixer à ceux de son interlocutrice, dur et implacable.

- Si nous étions repartit sans te trouver et que ce n'est qu'une fois au large que tu étais sortit de ta cachette, c'est par-dessus bord que tu aurais finit... Et je ne doute pas que les requins ou tout autre animal marin se serait fait une joie de te dévorer vivante.

La lame glissa près du visage de l'adolescente, puis descendit vers les vêtements, tirant légèrement dessus pour une meilleure observation.

- Rares sont ceux qui survivent à la rue jusqu'à atteindre la vingtaine, surtout seuls et sans soutien. Dis-moi donc, petite Karya, que sais-tu faire exactement ? Et ne me ment pas, car je le saurais très vite et je te le ferais payer.

Certains des matelots s'agitèrent dans les rangs, se lançant des regards. Certains ricanèrent, d'autres commencèrent à prendre des paris sur ce qu'il allait advenir de la jeune fille. Il y en avait quelques-uns qui restaient tranquilles, dont un jeune homme aux traits assez beaux, Raynor, qui ne quittait pas Karya du regard.

- Parle sans peur et sans mensonge.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Modérateur

Feuille de personnage
Faction: Aucune
Age:
Attributs:
AttributsComMagieEruPrésDiscré°EveilAdaptSocial
Stats
MessageSujet: Re: La main dans le sac [PV Karya] [Terminé]   Sam 23 Mai - 13:30

La capitaine ne semblait pas apprécier plus que ça l'histoire qu'elle lui racontait, elle lui reprocha de trop parler, elle le savait ... Elle réfléchit à comment se vendre auprès d'elle.


- Si nous étions repartit sans te trouver et que ce n'est qu'une fois au large que tu étais sortit de ta cachette, c'est par-dessus bord que tu aurais finit... Et je ne doute pas que les requins ou tout autre animal marin se serait fait une joie de te dévorer vivante.


Alors qu'elle lui parlait, elle faisait descendre la lame de sa dague le long de corps, l'observant de plus près. Karya n'avait pourtant pas peur. Si elle avait voulu la tuer, elle l'aurait fait depuis longtemps.

Les matelots se moquèrent et prirent même les paris sur comment elle allait finir, ce qui l'a fit sourire. Elle ne prit pas le temps de les observer tous, il lui fallait se dépêcher. Elle ne voulait aucun mensonge ?



- Je suis habile, discrète et je me faufile là ou d'autre ne pourrait pas passer.


Elle regarda gentiment les matelots, une petite vengeance personnelle de leur comportement vis à vis d'elle.


- Je pense que vous l'avez vue, je bouge comme un chat, je suis discrète comme une ombre, bien que j'ai encore un peu de travail je pense, car vous m'avez repérée assez facilement ... Mais cela m'importe guère, je ne tenais pas à rester cachée. Les rues nous apprennent beaucoup de chose, certains finissent mal, d'autre survive. Je me suis battu, défendu et j'ai vendu mes services au plus offrant. J'ai aidée ma faction, comme j'ai pu, en leurs fournissant un certain nombre d'information importante sur les Valar.


Karya soupira, cela l'exaspérée de devoir parler de tout ça. Personne n'avait à savoir ce qu'elle faisait pour survivre, surtout qu'elle risquait de mettre sa vie en danger en se dévoilant ainsi.


- Si vous me le demandez, je peux vous faire une démonstration, bien meilleure que notre précédente rencontre, qui, je le regrette, c'est fort mal déroulée.

avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 30/03/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: La main dans le sac [PV Karya] [Terminé]   Sam 23 Mai - 14:46

« Épreuve »

Karya ne perdait pas le nord et ne voulait pas lâcher prise, répondant sans détour comme il le lui avait été demandé. Bien sûr l'enfant n'avait pas à s'inquiéter de ce que ferait le Capitaine des informations données, mais il n'était pas nécessaire d'essayer de la rassurer à ce propos. Mieux valait observer et répondre en conséquence, car c'était peut-être une petite perle qui se cachait là. Pour autant, il convenait qu'elle ne prenne pas trop d'assurance.

- J'ai déjà quelqu'un qui sait faire tout ce que tu me dis.

Affirma Faren en l'observant avec attention, désignant du menton un des matelots, le plus jeune, qui fit un bref signe de tête avant qu'elle ne reporte son attention sur la jeune fille qui lui faisait face. Il fallait reconnaitre qu'elle était bien plus menue que Raynor, de quoi aider ce dernier à atteindre des endroits plus inaccessibles encore... sans parler du fait qu'il allait continuer de grandir et de prendre en musculature, ce qui ferait que d'ici quelques années, son talent ne pourrait plus servir de la même façon. Pour autant le Capitaine commençait à apprécier cette jeunette qui ne se laissait pas faire et tentait de se vendre de son mieux, même si ça restait encore assez maladroit.

- Le chaton a encore beaucoup à apprendre, mais il griffe déjà plutôt bien.

Affirma la pirate en se penchant, la dague en main, la plaquant contre le corps de Karya... et coupant ses liens d'un coup sec, se redressant en rangeant son arme, son œil vert la fixant intensément.

- Si tu nous prouves ta valeur, il se pourrait que je puisse t'offrir une place à mon bord. Rien de bien glorieux, je te préviens, car chacun doit faire ses preuves ici avant d'obtenir la moindre confiance... Mais je pense qu'une petite maline dans ton genre saura y trouver son bonheur.

Les matelots ricanèrent et quelques-uns allèrent se placer à chaque issue de la cale, à savoir la seule porte d'accès et les écoutilles, croisant les bras avec un air déterminé, tandis que Faren affichait un sombre sourire en coin. Ce n'était guère plus qu'une esquisse, mais elle semblait sincèrement intéressée par le cas de l'adolescente.

- Je vais compter jusqu'à soixante. Si d'ici là tu n'as pas trouver l'accès secret à cet endroit, je te débarquerait de mon navire sans qu'aucun mal ne te soit fait. Si jamais tu le trouves, sache que tu devras rejoindre mon équipage et t'enrôler sous mes ordres, jusqu'à la fin de ta vie ou jusqu'à-ce que je décide de te délier de ton serment. Comme tu peux le constater, je ne suis pas ingrate, je te laisse le choix de ton avenir.

Le Capitaine cessa de sourire et fixa gravement Karya, le regard brillant, avec une sorte d'attente au fond de son œil rescapé. Ce monde leur était inconnu, les us, les coutumes, les croyances, peut-être même les bêtes qu'on pouvait y trouver. Ils auraient besoin d'un guide, de quelqu'un ayant appartenu à ces terres et quoi de mieux qu'une fille des rues ? Faren savait que ceux qui survivaient jusqu'à cet âge possédaient une flamme qu'on ne devait pas laisser brûler en vain.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Modérateur

Feuille de personnage
Faction: Aucune
Age:
Attributs:
AttributsComMagieEruPrésDiscré°EveilAdaptSocial
Stats
MessageSujet: Re: La main dans le sac [PV Karya] [Terminé]   Sam 23 Mai - 23:57

Karya écoutait avec attention. Le capitaine voulait qu'elle prouve sa valeur. C'est là qu'elle remarqua un matelot qui la fixait. Surement celui qui faisait déjà tout ce qu'elle proposait. Mais Karya savait qu'il grandirait et que bientôt il ne serait plus capable de répondre au besoin du capitaine. Tandis qu'elle, ne grandirait que très peu et ne perdrait pas la main.


- Si tu nous prouves ta valeur, il se pourrait que je puisse t'offrir une place à mon bord. Rien de bien glorieux, je te préviens, car chacun doit faire ses preuves ici avant d'obtenir la moindre confiance... Mais je pense qu'une petite maline dans ton genre saura y trouver son bonheur.


A ces mots, plusieurs matelots rigolèrent. Elle leurs lança un regard froid. C'est grâce à eux, qu'elle aurait la force de prouver sa valeur au capitaine du bateau. Plusieurs prirent place aux sorties possibles qu'elle pourrait utiliser. Mais elle s'en fichait, ce qu'elle voulait c'était faire partit du navire !


- Je vais compter jusqu'à soixante. Si d'ici là tu n'as pas trouvé l'accès secret à cet endroit, je te débarquerais de mon navire sans qu'aucun mal ne te soit fait. Si jamais tu le trouves, sache que tu devras rejoindre mon équipage et t'enrôler sous mes ordres, jusqu'à la fin de ta vie ou jusqu'à-ce que je décide de te délier de ton serment. Comme tu peux le constater, je ne suis pas ingrate, je te laisse le choix de ton avenir.


Le sourire qui donner son charme à cette femme s'effaça à ses mots. Karya lui sourit, fit un clin d’œil malin et se leva.



- Alors c'est partie ?


Elle souri et, ignorant les matelots elle fit le tour de la cale en chantonnant. Elle partait confiante, même si elle n'y arrivait pas, elle aurait la vie sauve.


- 4 !


Le capitaine faisait les choses correctement. Elle pouvait lui faire confiance. Elle sourit de plus belle, épousseta sa robe et tourna sur elle même. Peu de choix s'offrait à elle. Elle passa derrière plusieurs matelots, il lui fallait d'abord vérifier les " murs " de la cale. Elle zigzaguer autour d'eux, vérifiant rapidement.


-17 !


Le temps passait, mais elle n'avait pas peur. Elle finit par laisser tomber l'endroit simple qu'elle pouvait voir. Elle se tourna vers les marchandises, derrière elle. Un sourire narquois naissant sur ces lèvres. Certains matelots riaient, se moquant et pariant sur le fait qu'elle ne trouverait jamais.

Elle escalada quelques tonneau, surement du vin ou de la poudre à canon. Elle s'en fichait, elle voulait juste passer derrière, car le seul "murs" qu'elle n'avait pu voir si trouvait.



-36 !


Le temps s'écoulait, et elle commençait à douter d'elle. Elle ne le montra pas, resta sur d'elle et se faufila tel un chat, sans un bruit, sans que rien ne bouge, elle disparue derrière les marchandises.


-42 !


De suite, elle passa légèrement ses mains délicates sur les parois du bateau. Elle savait qu'à l’œil nue elle ne trouverait rien.



- 54 !


Karya sourit, elle y était. Elle ouvrit doucement la trappe, si bien dissimulée qu'elle failli abandonner. D'un bond elle se faufila dedans. Après quelques secondes, elle arriva devant une nouvelle trappe. Pour éviter de se faire surprendre elle l'ouvrit doucement. Elle grinça quand même, ce qu'elle redoutait. Elle l'ouvrit, passa la tête. Ne voyant rien d'alarmant tout de suite elle sortie, et, se retournant, elle tomba nez à nez avec ce qui lui sembla le cuisiner du bateau. En une fraction de seconde, la trappe se refermer et Karya passée entre les jambes du cuisinier. Elle lui sourit et en se sauvant par le couloir elle lui cria.


- Désolée du dérangement ! Je reviendrais m'excuser plus tard de la frayeur que j'ai pu vous causer !



Elle se faufila rapidement dans le couloir, sortant en trombe sur le pont. Les gardes se retournèrent en l'entendant. Elle ria, mais entendant le cuisinier la pourchasser elle se dépêcha. Elle se dirigea au milieu du pont, sauta dans les cordages du mât, encore une fois. Elle chercha les écoutilles du regard, alors que deux matelots cherchaient à l'atteindre, tandis que les trois autres surveillaient le pont, comme le capitaine l'avait demandée. Elle sauta sur le pont et tenta de les ouvrir en vains. Les matelots l'encerclèrent, elle grogna. Le capitaine allait revenir sur le pont très vite avec tout ce vacarme. Elle soupira, passa entre deux jambes, se faufila derrière le cuisinier et repartit vers les cuisines. Elle rouvrit la trappe et sauta dedans. Elle se prit la trappe de la cale sur le coin du nez, la faisant couiner, elle l'ouvrit, sortie et d'un bond grimpa sur les marchandises. Elle redescendit et attendit une réaction quelconque. Il ne lui servirait à rien de s'expliquer, le capitaine ne la laisserait pas parler ...
avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 30/03/2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: La main dans le sac [PV Karya] [Terminé]   Lun 25 Mai - 15:10

« Décision finale »

Une minute à décompter et ils seraient fixés. Nombreux étaient ceux qui pensaient que la jeune fille ne trouverait pas la trappe secrète et ils avaient torts, car elle avait montré suffisamment de débrouillardise pour ne pas se laisser faire. Cependant le Capitaine avait simplement demandé de la trouver, pas de l'emprunter et de partir en vrille comme ce fut alors le cas. Au chiffre 55, Faren entendit la trappe s'ouvrir et cessa de compter, hochant légèrement la tête avant de se diriger vers le fond de la cale d'où Karya n'allait pas tarder à ressortir pour annoncer qu'elle avait réussit l'épreuve. Mais à la place, ce fut le bruit du deuxième battant qui maintenait le socle situé dans la cuisine au-dessus qu'elle entendit claquer et s'interrompit dans son avancée, sourcils froncés. Elle tourna la tête vers ses matelots et se fit comprendre d'un regard, ces derniers quittant rapidement les lieux pour sortir sur le pont principal... où l'adolescente était une fois encore en train de faire des siennes. Ils tentèrent de la bloquer, mais par on ne sait quel tour de magie, Karya s'était de nouveau faufilée entre les jambes des plus grands et regagnait la cuisine, esquivant un cuisinier furieux, regagnant la cale d'où Faren n'avait pas bougé, bras croisés et air maussade à souhait. Là se trouvaient deux matelots qui empoignèrent chacun un bras de la jeune fille, tandis que le Capitaine la fixait sombrement.

- Tu n'as pas réussie l'épreuve petite. Je t'avais dit de trouver la trappe, pas de t'amuser à créer de l'agitation sur mon navire pour la deuxième fois consécutive. Je ne te prendrais pas à mon bord tant que tu n'auras pas prit quelques années de maturité... un bon paquet d'années.

On entraina Karya hors de la cale avec Faren à sa suite, trainant la jeune fille par les bras sans même la lâcher, un peu durement d'ailleurs.

- Tu vas t'en retourner à ta vie d'avant et réfléchir à tes actes. Si quand nous reviendrons -et j'ignore quand, garde ça à l'esprit- si jamais tu veux encore te joindre à nous, alors tu auras plusieurs épreuves à passer. D'ici là tu es libre de te préparer comme tu l'entends.

Faren observa l'adolescente, puis fit un signe de tête à ses hommes qui débarquèrent la petite du navire, se plaçant en faction devant la passerelle d'un air déterminé.

- A bientôt gamine.

Le Capitaine du Mr 0 se détourna alors de cette silhouette aux cheveux noirs, debout sur le quai, pour s'en retourner à ses occupations.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La main dans le sac [PV Karya] [Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
La main dans le sac [PV Karya] [Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi il ne faut pas mettre la main dans un engrenage?
» Bayushi Akame ~~ une main fer dans un gant de velours ~~ ( terminé )
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» Se promène par la main (pv Gael)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Archives-
Sauter vers: